Randonnée autour d'Albertville : le Beaufortain

Le massif du Beaufortain

Le massif du Beaufortain tire son nom de son chef-lieu : Beaufort, célèbre pour son fromage à pate cuite. Le Beaufortain correspond au bassin orographique du Doron de Beaufort et de ses affluents. Le Beaufortain est délimité au sud par l'Isère (la Tarentaise), à l'ouest et au nord par l'Arly, à l'est par le massif du Mont-Blanc et la frontière Italienne (les Alpes Grées). Géologiquement, la partie Ouest du Beaufortain est principalement constituée de roches cristallines (granit, gneiss), alors que la partie Est est faite de roches sédimentaires (calcaire, schiste). Administrativement, le Beaufortain couvre 4 communes : Villard sur Doron, Queige, Arèches-Beaufort et Hauteluce. Le Beaufortain est connu pour ses stations de ski : Arèches-Beaufort (secteurs Cuvy et Planay), Hauteluce (reliée aux Contamines), les Saisies (reliée à l'Espace Diamand : Crest-Voland, Flumet, Praz sur Arly, Notre Dame de Bellecombe). Le Beaufortain est également réputé pour le ski-alpinisme, et son épreuve-phare : la Pierra-Menta. Le Beaufortain est apprécié pour son authenticité : ses chalets de pierre et de bois, ses élevages bovin. Le Beaufortain a su maîtriser son développement économique grâce aux revenus versés par EDF. En effet, le Beaufortain représente près de 4% de la production hydroélectrique nationale d’EDF, grâce aux 4 barrages : la Girotte, Roselend, Saint-Guérin et La Gittaz.

Randonnée dans le massif du Beaufortain (Savoie)

Le massif du Beaufortain et Albertville, vus depuis les Bauges au printemps

Les plus belles randonnées du Beaufortain près d'Albertville

Pointe de la Grande Journée, 2460 m

Randonnée depuis la Bathie (Albertville) : difficile, 6.00 h, 700 m

La pointe de la Grande Journée est l'un des sommets emblématiques d'Albertville. C'est la sentinelle de la Tarentaise. Le large névé soulignant le sommet est souvent le premier grand champ de neige visible en allant vers les stations. Ce sommet est idéalement placé pour comprendre la configuration du massif du Beaufortain, réservoir de randonnées et berceau de la course de ski-alpinisme de la Pierra-Menta. Cette montagne peu fréquentée propose une expérience marquante pour les randonneurs peu aguerris. Le massif du Beaufortain est réputé pour ses alpages verdoyants et débonnaires. De prime abord, la pointe de la Grande Journée semble conforme à cette image, mais progressivement, ce massif dévoile son caractère très alpin : pics rocheux, crêtes aériennes, raides moraines, névés persistants et pentus. Contrairement à ce que j'ai lu dans un livre guide, la partie finale de l'arrête sud n'est pas très praticable pour des randonneurs. Il est conseillé d'emprunter les arrêtes Ouest et Est en traversée. L'arrête Est peut impressionner, car elle est assez étroite et exposée sur ses deux versants (usage des mains par endroits).

Randonnée à la Pointe de la Grande Journée (Savoie, Beaufortain)

La pointe de la Grande Journée depuis Bellachat

Arrête ouest de la Pointe de la Grande Journée (Beaufortain)

Sur l'arrête Est de la pointe de la Grande Journée

Le Grand-Mont, 2686 m

Randonnée depuis Arèches : difficulté moyenne, 7.00 h, 1000 m

Contrairement à certaines croyances, le Grand Mont (2686m), étape mythique de la course de ski-alpinisme de la "Pierra-Menta" n'est ni un "3000", ni le point culminant du massif du Beaufortain (c'est le Roignais). Le Grand-Mont est cependant la randonnée à ne manquer sous aucun prétexte dans les Alpes du Nord. Alpages, nombreux lacs, rochers, large panorama sur les massifs glaciaires, ambiance alpine, à-pics impressionnants : le meilleur des Alpes est concentré sur cette montagne. Le Grand-Mont peut se gravir au départ de Cuvy (domaine skiable d'Arèches), du lac de Saint-Guérin, de la vallée de la Grande-Maison ou encore de Bénétant (La Bathie). Les plus beaux sentiers ne sont pas tracés sur les cartes IGN : pour profiter pleinement de cette randonnée magnifique, il est plus que jamais recommandé d'y aller avec un accompagnateur en montagne connaissant bien le massif. Du sommet, la vue est époustouflante sur les massifs du Mont-Blanc, de la Vanoise, du Beaufortain, de la Lauzière et de l'Oisans.

Randonnée au Grand Mont (Savoie, Beaufortain)

Le Grand Mont au printemps depuis Roche Parstire

Sous le sommet du Grand Mont (Beaufortain)

Sous le sommet du Grand Mont

Rocher du Vent, 2350 m

Randonnée depuis Roselend : facile, 4.00 h, 500 m

Le Rocher du Vent (2360 m) est un sommet d'altitude modeste, mais il constitue un but de randonnée très gratifiant avec une marche assez courte dans un cadre magnifique et reposant. La montée chemine dans les alpages et contourne de grandes dalles rocheuses puis emprunte un beau vallon pour atteindre le sommet. Une flore abondante et variée est en général au rendez-vous. L'originalité du sommet pourrait justifier la randonnée à elle seule. Trois pointes sont séparées par un canyon dont on explorera les recoins et les différents points de vue. La pointe accessible aux randonneurs offre une vue de premier ordre sur le massif du Mont-Blanc et la crête des Gittes. En parcourant le canyon, on peut accéder à deux brèches qui réservent des vues plongeantes vertigineuses sur le lac de la Gittaz et le lac de Roselend. Une via ferrata audacieuse parcourt l'arrête rocheuse, et l'on peut observer à loisir les évolutions des pratiquants, nombreux par beau temps. Certainement la plus originale et la plus belle des randonnées courtes et faciles.

Randonnée au Rocher du Vent (Savoie, Beaufortain)

Le Rocher du Vent depuis le Plan de la Lai

Sommet du Rocher du Vent : panorama vers le Mont-Blanc

Sommet du Rocher du Vent : panorama vers le Mont-Blanc

Roche Parstire, 2108 m

Randonnée depuis Roselend : facile, 3.00 h, 450 m

Roche Parstire est un sommet qui surplombe Arèches et le lac de Roselend, au coeur du Beaufortain. C'est une randonnée facile et courte (3 h) sur une arrête étroite, bordée à gauche par des pentes herbeuses assez raides, et à droite par des falaises de 100 mètres de haut. Attention, il n'y a pas d'échappatoire facile avant les environs du passage de la Charmette. Les panoramas sont exceptionnels. La randonnée peut se faire en boucle avec retour par le lac ou par le versant Arèches.

Randonnée à Roche Parstire (Savoie, Beaufortain)

Au premier plan : la crête de Roche Parstire

Sommet de Roche Parstire : panorama vers le nord

La crête de Roche Parstire vers le Nord (Outray, Enclaves)

Tête Nord des Fours, 2756 m

Randonnée depuis la Ville des Glaciers : difficulté moyenne, 6.00 h, 1000 m

La randonnée aux Têtes Nord et Sud des Fours est considérée comme l'étape la plus difficile du Tour du Mont-Blanc. Pourtant, lors de cette variante, l'itinéraire est parcouru à la descente, depuis le refuge CAF de la Croix du Bonhomme. En partant de la Ville des Glaciers, hameau proche de Bourg Saint-Maurice, il s'agit d'un bel itinéraire varié, au pied des glaciers de l'aiguille du même nom. Après l'approche dans les alpages, le sentier se fait plus caillouteux, pour finir dans les névés ou les éboulis, selon les conditions. Depuis le col, la Tête Nord s'atteint sans aucune difficulté. Elle est dotée d'une belle table d'orientation. Le Mont-Blanc parait tout proche, bien qu'il nous domine encore de plus de 2000 mètres. Le panorama circulaire est extraordinaire sur les Aravis, le Beaufortain et la Vanoise. La Tête Sud est un peu plus difficile d'accès, car il faut surmonter deux petites barres rocheuses dans des pentes d'éboulis assez raides.

Randonnée à la Tête Nord des Fours (Savoie, Beaufortain)

La Tête Nord des Fours depuis les Tufs

Tête Nord des Fours : panorama vers le sud

Tête Nord des Fours : panorama vers le sud (Roignais, Vanoise)

Mont Miravidi, 3066 m

Randonnée depuis les Frasses (Bourg Saint Maurice) : difficulté moyenne, 9.00 h, 1250 m

Le mont Miravidi (3066m) est un sommet de haute-montagne, exceptionnellement accessible en randonnée en août, après la fonte des névés. Il se situe au nord de Bourg Saint-Maurice, entre le col de la Seigne et le col du petit Saint-Bernard. Le mont Miravidi ne fais pas partie du Beaufortain, il se trouve à sa périphérie, dans le massif frontalier des Alpes Grées. On accède au point de départ de la randonnée par une route très étroite qui demande une certaine habitude de la conduite en montagne. La marche d'approche se déroule dans des alpages en exploitation au son des cascades. Après le Plan des Veis, l'ambiance devient austère, car on pénètre progressivement dans un univers minéral. Le dernier tiers de l'ascension se déroule dans des éboulis qui demandent de l'attention. Certaines années, de grands névés pentus persistent. Du sommet, le paysage est à couper le souffle : l'aiguille des Glaciers, le Mont-Blanc et les Grandes-Jorasses sont tout proches, la Vanoise et la chaine frontalière s'étalent sous nos yeux. La vue porte jusqu'au Cervin. Au prix d'un petit effort supplémentaire, il est possible d'ajouter un second trois-mille à sa collection : l'aiguille des Veis. A faire absolument si les conditions le permettent !

Randonnée au mont Miravidi (Savoie, Beaufortain)

L'aiguille de Beaupré et le mont Miravidi

Pierriers sur le versant ouest du mont Miravidi

La combe ouest du Miravidi sous le sommet


Message

Tags: randonnée , rando , itinéraire , reportage , savoie , beaufortain , albertville , arèches , beaufort , grand mont , grande journée , rocher du vent , roche parstire , tete nord des fours , mont miravidi