Casques de ski avec ou sans visière

Casques de ski

Voici notre retour d'expérience sur les casques de ski avec ou sans visière que nous utilisons, ainsi qu'un masque de ski pour les porteurs de lunettes (OTG).

Conseils équipements de ski alpin (casque, protection dorsale, batons de sécurité, coudières, genouillères, vetements)

Sommaire des équipements de ski

Conseils casques de ski alpin

Critères de choix d'un casque de ski alpin

Conseils casques de ski alpin

Casques avec ou sans visière

Avantages et limites des casques de ski à visière

Casques avec ou sans visière

Casques ski à visière

Pour les porteurs de lunettes

Casques ski à visière

Casque ski à mentonnière

Pour la protection du visage

Casque ski à mentonnière

Protections dos, main, coude, genou

Sélection d'équipements de protections au ski

Protections dos, main, coude, genou

Vêtements de ski

Sélection de vêtements de ski polyvalents

Vêtements de ski

Les casques de ski

Conseils pour le choix d'un casque de ski

Un casque adapté à la pratique du ski doit être certifié conforme à la norme EN 1077. Cette norme EN1077 concerne les casques destinés aux skieurs de ski alpin y compris les enfants et les skieurs de compétition. Elle comprend 2 classes de protection :

  • La classe A : qui offre la meilleure protection, en surface et en percussion.
  • La classe B : qui ne protège pas la zone des oreilles de la percussion, en privilégiant le confort (légèreté, aération, audition).

Choix de la taille et du modèle de casque

  • Un casque de ski ne doit pas comprimer la tête, mais après serrage de la molette, il doit rester parfaitement à sa place quand on secoue la tête.
  • Le casque de ski doit être léger, pour ne pas solliciter excessivement le cou et la nuque lors des secousses incessantes.
  • Le casque doit protéger les oreilles sans assourdir, les sons étant très importants pour se repérer dans l'espace.
  • Testez votre masque avec le casque : tous les masques ne s'adaptent pas à tous les casques. Ou alors, optez pour un casque avec visière.

Casque de ski avec ou sans visière ?

Le casque de ski à visière est le meilleur choix pour les porteurs de lunettes

Le casque de ski à visière est la meilleur solution pour les porteurs de lunettes, car il est plus efficace, plus pratique et plus confortable. Bien entendu, le principal avantage du casque de ski à visière réside dans l'absence de pression sur les lunettes. Le casque de ski à visière évite aussi la buée, grâce à un volume plus important et une meilleure ventilation. A la différence des casques de ski typés compétition, les casques de ski à visière ont une coque moins enveloppante qui ne couvre pas les oreilles. Cela évite également l'appui du casque de ski sur les branches des lunettes.

Le casque de ski à visière, idéal pour téléphoner, photographier et filmer

Même si l'on ne porte pas de lunettes, le masque de ski à visière est également plus pratique pour prendre des photos, filmer des vidéos ou tout simplement téléphoner avec son smartphone. D'un seul doigt, sans enlever les gants, on relève la visière et on voit beaucoup mieux l'écran du téléphone, de l'appareil photo ou de la caméra. Avec les gants, on peut rabattre facilement la visière qui se mettre toujours bien en place du premier coup.

Le port de lunettes solaires avec casque = danger

Il est déconseillé de skier avec un casque et des lunettes en plastique (c'est fréquent pour les lunettes solaires). En cas de chute avec contact du casque, il arrive que le bord du casque casse les branches et que celles-ci occasionnent des blessures au visage.

Le masque de ski à visière est-il la solution idéale ?

Dans les accidents de ski, les casques de ski protègent mal le visage, les lèvres, les dents et la mâchoire. C'est pourquoi les skieurs pratiquant le slalom optent pour des casques avec mentonnière. La marque POC propose des mentonnières pour casque de ski plus design, moins typées compétition. Malheureusement, pour le moment, aucun fabricant de casque de ski ne propose la solution parfaite : le casque de ski avec visière ET avec mentonnière. Avec l'épidémie du COVID, l'obligation de port de masques FFP2 crée de nouvelles difficultés pour les skieurs. Est-ce l'occasion pour les fabricants de casques de ski d'innover en prenant en compte les 3 paramètres : visière, mentonnière et facilité de pose et de dépose de masque respiratoire ?

Catégories de protection solaire masques et visières de ski

Catégorie de protection solaire 0,1,2,3,4

Conformément à la norme "NF EN 174" (Protection individuelle de l'oeil - Masques pour le ski alpin), un masque de ski ou une visière de casque de ski doit filtrer 100% des rayons ultra-violets (UV).

Il existe 5 catégories de réduction de l’intensité des rayonnements lumineux ou de filtration de la lumière visible ("VLT" de l'anglais "Visible Light Transmission").

  • Catégorie 0 : filtre entre 0 et 20% de la lumière. Pour le ski nocturne ou le mauvais temps.
  • Catégorie 1 : filtre entre 21 et 57% de la lumière. Pour le ski par temps couvert.
  • Catégorie 2 : filtre entre 58 et 82% de la lumière. Pour le ski par temps variable.
  • Catégorie 3 : filtre entre 83 et 92% de la lumière. Pour le ski par beau temps.
  • Catégorie 4 : filtre entre 93 et 97% de la lumière. Pour le ski par beau temps en haute altitude.
  • Un masque de catégorie 1 sera parfait par mauvais temps, mais on ne serra constamment ébloui par beau temps.
  • Un masque de catégorie 2 sera parfait par temps variable, mais trop clair par beau temps et trop sombre par mauvais temps.
  • Un masque de catégorie 3 sera parfait par beau temps, mais on ne verra rien par temps couvert, chutes de neige ou brouillard.

Masque ou visière photochromique

Un masque ou une visière photochromique est un écran à teinte variable qui s'adapte automatiquement à la luminosité. L'écran s'assombrit lorsque la lumière est intense et l'écran s'éclaircit lorsque la lumière est faible.

Il existe des masques ou des visières photochromiques plus ou moins polyvalents :

  • Verres peu polyvalents couvrant 2 catégories : 1 à 2, ou 2 à 3.
  • Verres très polyvalents couvrant 3 catégories : 1, 2 et 3.

Bien que les verres photochromiques soient en apparence la solution idéale, ils ne sont pas parfaits :

  • Quand la luminosité s'assombrit rapidement, le temps d'adaptation du verre peut paraitre trop long. Cela peut se produire quand un nuage passe devant le soleil ou quand on entre dans un tunnel à ski.
  • La teinte automatiquement appliquée peut ne pas convenir à certains skieurs.

Casques à visière proposés par les fabricants

  • Casques à visière entre 100€ et 200€ : 1 visière de catégorie 2, trop claire par beau temps et trop sombre par mauvais temps. Certains fabricants vendent séparément des visières complémentaires de catégorie 1 ou 3, pour remplacer la visière d'origine selon la météo (de 30€ à 70€ la visière).
  • Casques à visière entre 200€ et 300€ : 1 visière photochromique couvrant les catégories 1, 2 et 3. Les visières photochromiques 1-2 ou 2-3 sont déconseillées.

Lunettes de vue photochromiques et casque à visière

Pour les porteurs de lunettes correctrices à verres photochromiques de catégorie 2 à 3, il est possible d'opter pour une visière claire (catégorie 0 ou 1). Par temps très ensoleillé, les yeux seront protégés, mais il y a un contraste désagréable en vision périphérique, dû à la différence entre les verres photochromiques sombres et la visière claire éblouissante.

Casque de ski à visière intégrée photochromique Cairn Shuffle S-Visor Evolight NXT

Le casque de ski à visière modèle Shuffle S-Visor Evolight NXT de la marque Cairn, est léger, confortable et pratique. Il est pourvu d'une visière photochromique performante, développée avec le lunettier Essilor, couvrant les catégories 1 à 3. Le bas de la visière est équipé d'un bourrelet en mousse qui évite que l'air ne s'engouffre. Le casque de ski est pourvu de bouches de ventilation dont on peut régler le débit avec le petit ergot situé au sommet du casque. La doublure intérieure "à poils longs" est amovible et lavable. Le casque pèse 600 grammes. Le casque Shuffle S-Visor Evolight de la marque Cairn est conforme à la norme CE EN 1077, catégorie B.

Prix : entre 200 et 210 Euros.

Le casque de ski Cairn Shuffle S-Visor Evolight NXT existe en 3 tailles :

  • Tour de tête de 54 à 56 cm.
  • Tour de tête de 56 à 58 cm.
  • Tour de tête de 59 à 61 cm.

Notre avis sur le casque Cairn Shuffle S-Visor Evolight

  • ★★★☆☆ Protection (cat. B)
  • ★★★★☆ Confort
  • ★★★★★ Facilité d'utilisation
  • ★★★★★ Vision (Cat. 1 à 3)
  • ★★★★☆ Port de lunettes (OTG)
Casque de ski alpin à visière Cairn Shuffle S-Visor Evolight NXT

Casque à visière Cairn Shuffle S-Visor

Casque de ski à visière intégrée photochromique Alpina Jump 2 QVMM

Le casque de ski à visière modèle Jump de la marque Alpina est très confortable. Il est mixte mais particulièrement apprécié par les femmes. Il procure un champ de vision particulièrement large et un volume important pour les lunettes. Il est équipé d'une visière unique, fixe et intégrée. La visière est photochromique (catégorie 1 à catégorie 2). La visière est traitée pour donner un effet miroir. Selon Alpina, la visière protège à 100 % des rayons UV-A, UV-B et UV-C Comme sur le casque Cairn Spectral, il y a au sommet du casque un réglage du débit de ventilation. Les cache-oreilles sont amovibles et la sangle jugulaire est gainée par de la fourrure polaire au contact agréable. Le casque Jump de la marque Alpina est conforme à la norme CE EN 1077, catégorie B. Le casque pèse 650 grammes. Ce modèle est en fin de vie mais encore trouvable.

Prix : entre 200 et 240 Euros.

Le casque de ski Alpina Jump 2 QVMM existe en 2 tailles :

  • Tour de tête de 55 à 58 cm.
  • Tour de tête de 59 à 61 cm.

Notre avis sur le casque Alpina Jump

  • ★★★☆☆ Protection (cat. B)
  • ★★★★☆ Confort
  • ★★★★★ Facilité d'utilisation
  • ★★★★☆ Vision (Cat. 1 à 2)
  • ★★★★★ Port de lunettes (OTG)
Casque de ski alpin à visière intégrée Alpina Jump 2 QVMM

Casque à visière Alpina Jump 2 QVMM

Casque de ski à visière intégrée Decathlon Wedze PST 550

Le casque de ski à visière modèle PST 550 de la marque Decathlon Wedze est une solution économique minimaliste. Il est vendu avec une visière de catégorie 3, mais il est possible d'acheter en complément pour 30 Euros une visière de catégorie 1. La visière est compatible avec des lunettes de vue. Le bonnet intérieur est amovible et lavable. La ventilation à 6 trous ne peut pas être fermée. Le casque PST 550 de la marque Decathlon Wedze est conforme à la norme CE EN 1077, catégorie B. Le casque pèse 505 grammes en taille M.

Prix : 90 Euros + 30 Euros pour la seconde visière.

Le casque de ski Decathlon Wedze PST 550 existe en 3 tailles :

  • S : tour de tête de 52 à 55 cm.
  • M : tour de tête de 55 à 59 cm.
  • L : tour de tête de 59 à 62 cm.

Notre avis sur le casque Decathlon Wedze PST 550

  • ★★★☆☆ Protection (cat. B)
  • ★★★☆☆ Confort
  • ★★★★☆ Facilité d'utilisation
  • ★★★☆☆ Vision (Cat. 3)
  • ★★★★☆ Port de lunettes (OTG)
Casque de ski alpin à visière intégrée Decathlon Wedze PST 550

Casque à visière Decathlon Wedze PST 550

Casque de ski à mentonnière Rossignol Hero Slalom Impacts

Le casque de ski Rossignol Hero Slalom Impacts, est destiné aux compétiteurs de slalom pour les protéger des piquets. Il est vendu avec une mentonnière fixée au casque par 2 vis. Pour les skieurs de loisirs, la mentonnière apporte une protection significative du visage, de la bouche et de la mâchoire. Le casque est confortable et bien ventilé. Le choix des tailles garantit un bon ajustement et la stabilité du casque. Une patte permet le maintien de la sangle du masque. La doublure en Microfibre et mesh est amovible et lavable. Le casque Hero Slalom Impacts pèse 490 grammes.

Prix : entre 180 et 200 Euros.

Le casque de ski Rossignol Hero Slalom Impacts existe en 3 tailles :

  • Taille S/M : tour de tête de 52 à 55 cm.
  • Taille M/L : tour de tête de 55 à 59 cm.
  • Taille L/XL : tour de tête de 59 à 63 cm.

Notre avis sur le casque Rossignol Hero Slalom Impacts

  • ★★★★★ Protection (cat. B)
  • ★★★★☆ Confort
  • ★★☆☆☆ Facilité d'utilisation
  • ★★★☆☆ Port de lunettes (OTG)
Casque de ski alpin à mentonnière Rossignol Hero Slalom Impacts

Casque Rossignol Hero Slalom Impacts

Masque de ski photochromique pour porteurs de lunettes Cébé Ridge OTG

Le choix d'un masque de ski est délicat, car il faut vérifier qu'il trouve bien sa place dans le casque de ski. Aucune indication n'est fournie à ce sujet par les fabricants et les revendeurs. Le masque de ski de la marque Cébé, modèle Ridge OTG est bien compatible avec le casque de ski Rossignol Hero Templar SL ci-dessus. Le masque de ski Cébé Ridge OTG est conçu pour les porteurs de lunettes (OTG = Over the glasses = par-dessus les lunettes). A l'usage, il est confortable par-dessus les lunettes et évite assez bien la buée sur les lunettes. Son double écran possède un revêtement antibuée et anti-rayures. L'écran est photochromique de catégorie 1 à 3 : il devient plus clair (catégorie 1) ou plus foncé (catégorie 3) selon la luminosité. Le masque Cébé Ridge OTG est vendu sur Internet entre 40 et 80 Euros selon les coloris.

Masque de ski Cébé Ridge OTG pour porteurs de lunettes

Tests des casques et masque de ski sur les pistes de ski

Ski avec le casque à visière Cairn Spectral MGT

Test du casque Cairn à visière

Ski avec le casque à visière Cairn Spectral

Test du casque Cairn à visière

Ski avec le casque à visière Alpina Jump

Test du casque Alpina Jump à visière

Ski avec le casque Rossignol Hero SL et le masque Cébé Ridge OTG

Test du casque Rossignol Hero et du masque Cébé Ridge OTG

Dernière mise à jour : 27 février 2024