Randonnée autour d'Albertville dans les Bauges

Le massif des Bauges

Le massif montagneux subalpin des Bauges se situe dans le triangle délimité par les villes d'Annecy, Chambéry et Albertville, en Savoie. Les Bauges font partie des pré-Alpes calcaires du Nord, et s'intercalent entre le massif des Bornes et des Aravis au nord, puis le massif de la Chartreuse au sud. La partie occidentale des Bauges s'étage entre 1.500 et 1.800 m, avec les stations de ski alpin de Margeriaz et de ski nordique du Revard. La partie centrale et orientale des Bauges comporte une dizaine de sommets entre 2.000 et 2.200 m, dont le point culminant : le mont Arcalod (2.217 m). Ces sommets des Bauges ne sont pas faciles d'accès, car les terminus des routes se situent entre 700 et 1.000 mètres d'altitude, avec quelquefois des marches d'approche assez longues. D'autre part, le relief typique des massifs subalpins calcaires (falaises, arrêtes étroites et raides) ne facilite pas la tâche aux randonneurs. Toutefois, les Bauges sont très appréciées au printemps et en automne par les randonneurs de la région.

Randonnée dans le massif des Bauges (Savoie)

Le massif des Bauges vu depuis le massif du Grand-Arc (Arclusaz, Armenaz, Arcalod, Chaurionde, Sambuy)

Les plus belles randonnées du massif des Bauges, près d'Albertville

Mont Trelod, 2181 m

Depuis Doucy en Bauges : difficulté moyenne, 7.00 h, 1.200 m

Le mont Trelod est un bastion impressionnant. Lorsqu'on le contemple pour la première fois, on pense que son ascension est réservée aux alpinistes. Or il existe un itinéraire intelligent qui exploite les lignes de faiblesse du versant ouest, et qui rend ce sommet accessible aux randonneurs. Quelques portions se déroulant dans des pentes raides ou sur des arrêtes peuvent impressionner, mais il n'y a objectivement ni difficulté technique ni de passage délicat et exposé. Il faut cependant une certaine endurance pour bien gérer les 1200 m de dénivellé, et les quelques petites côtes à gravir sur le chemin du retour. Le passage sous la dent des Portes est spectaculaire, et les arrêtes qui s'ensuivent sont amusantes. Le sommet bien individualisé est un belvédère de premier plan sur toutes les Alpes du nord : la vue porte jusqu'à la Meije et le Mont-Blanc. Un bel itinéraire sur une très belle montagne, à ne pas manquer.

Randonnée au mont Trelod (Savoie, Bauges)

Le Mont-Trelod depuis Ecole en Bauges

Sommet du mont Trelod (Savoie, Bauges)

Le sommet du mont Trelod depuis le Charbonnet

Grand Roc des Bauges, 1.814 m

Randonnée depuis Doucy en Bauges : facile, 4.00 h, 1.050 m

Le Grand Roc est un sommet secondaire du sud des Bauges, proche d'Albertville. Dominé par ses voisins (Mont d'Armène, Arcalod, Chaurionde, Sambuy), desservi par un nom tristement banal, il ne fait pas partie des randonnées fréquentées qu'on se doit d'ajouter à son palmarès. Seuls quelques initiés de la région connaissent et apprécient ses atouts indéniables. Le point de départ de la randonnée est facilement et rapidement accessible en voiture. La marche d'approche (souvent dissuasive dans les Bauges) est ici très courte. Le temps total et le dénivellé sont raisonnables (1.000 m, 4 h). Sa position centrale parmi les sommets phares des Bauges en fait un observatoire de premier ordre. Le parcours d'arrête est très spectaculaire mais facile et sans danger. Malgré son apparence tabulaire, c'est un véritable sommet. La cime offre un panorama à 360° exceptionnellement vaste : le Mont-Blanc, le Beaufortain, la Lauzière, l'Oisans, Belledonne et les Bauges.

Randonnée au Grand-Roc (Savoie, Bauges)

Le Grand Roc depuis Bonvillard

Le Grand-Roc (Savoie, Bauges) et le Mont-Blanc

L'arrête du Grand Roc avec vue sur le Mont-Blanc

Pointe de Chaurionde, 2.173 m

Randonnée depuis la station de ski de Seytenex : niveau facile, 7.00 h, 1050 m

La pointe de Chaurionde est un sommet aux lignes épurées qui se situe près d'Albertville. Chaurionde peut se gravir au départ du col et de l'abbaye de Tamié ou encore de la station de ski de Seythenex. La randonnée classique débute dans une très belle forêt de résineux, puis gagne l'alpage de Seythenex et ses fermes à l'architecture caractéristique du massif des Bauges. Autour du vallon se dressent des pics dignes de Samivel. Le travail de l'érosion est spectaculaire. La fin de l'ascension est amusante et un peu impressionnante. Après une arrête sinueuse, le sentier monte en lacets serrés dans une pente raide jusqu'au sommet. On y découvre les versants secrets des sommets accidentés des Bauges, les glaciers de la Vanoise et du Mont-Blanc. Du sommet, on peut admirer le lac d'Annecy, la dolomitique pointe de la Sambuy toute proche, les sommets cachés des Bauges (Pointe d'Arcalod, mont de la Coche). Le massif de la Lauzière, le Beaufortain et le massif du Mont-Blanc sont également bien visibles. En résumé : randonnée photogénique dans un cadre original.

Randonnée à la Pointe de Chaurionde (Savoie, Bauges)

La Pointe de Chaurionde depuis la Belle-Etoile

La Pointe de Chaurionde depuis le col d'Orgeval

La Pointe de Chaurionde depuis le col d'Orgeval

Sommet de la Belle Etoile, 1.843 m

Randonnée depuis le col de Tamié : niveau difficile, 5.00 h, 750 m

La Belle Etoile est un sommet d'altitude modeste (1843m), mais spectaculaire. C'est une belle pyramide pointue, bien visible des alentours d'Albertville. Le point de départ se trouve à proximité du col de Tamié. Les trois quarts du parcours consistent en une montée régulière et soutenue en forêt. Ensuite, un sentier suit l'arrête effilée et aérienne, qui offre une vue plongeante vertigineuse sur le val de Tamié et sur Albertville (1400 m plus bas). Certaines portions de sentier dominent des pentes raides et fuyantes : elles demandent quelques précautions avec des débutants impressionnables. Quelques courts ressauts peu exposés nécessitent ponctuellement l'usage des mains. Le sommet est pointu, exigu et aérien comme dans les dessins de Samivel. Il réserve l'un des plus beaux panoramas du secteur d'Albertville : le lac d'Annecy, la Tournette, le Charvin, le massif du Mont-Blanc, le Beaufortain, la Vanoise, le massif du Grand-Arc et de la Lauzière, l'Oisans, la combe de Savoie et le versant caché du massif des Bauges. En résumé : randonnée assez courte, final aérien, sommet alpin.

Randonnée au sommet de la Belle-Etoile (Savoie, Bauges)

La Belle-Etoile depuis Bonvillard

La Belle-Etoile (Savoie, Bauges) : l'arrête finale

L'arrête finale de la Belle-Etoile


Tags: randonnée , rando , itinéraire , reportage , savoie , massif des bauges , albertville , chambery , annecy , trelod , sambuy , belle-etoile , grand-roc