Les plus belles randonnées près de Briançon (Hautes-Alpes)

Randonnée dans les Hautes-Alpes

J'ai appris à connaître les joyaux des Hautes-Alpes au fil des séjours :

  • vallée de la Guisane, le domaine skiable de Serre-Chevalier, Briançon
  • le Pelvoux, Ailefroide
  • la vallée de la Clarée, Névache, la vallée étroite
  • le Queyras : Abriès, Saint-Véran, Ceillac

Ce sont des endroits offrant des paysages magnifiques et de nombreuses possibilités de randonnées. Le climat y est stable et ensoleillé. La nature y est âpre, souvent minérale, mais cela confère un charme particulier à ce massif. L'écart de richesse avec la Savoie est flagrant, mais c'est la contrepartie de l'authenticité et d'une véritable âme montagnarde.

Randonnées dans le Briançonnais

Cime de la Condamine Mont Thabor, Cerces Grand-Area, Serre-Chevalier Pic de Rochebrune, Queyras

Symboles : Point culminant : ▲. Dénivelé : ⤒ montée, ⤓ descente. Pente : ↗ montée, → plat, ↘ descente. Direction : ⟴ (W = ouest).

Randonnée à la cime de la Condamine (ou la Rouya, Briançonnais)

  • Situation : au sud-ouest de Briançon, entre Serre-Chevalier et Vallouise, au nord de Montbrison
  • Cadre très sauvage, relief alpin, exceptionnel sur le plan géologique
  • Randonnée difficile (hors-sentier, passages de désescalade), 6 heures, ⤒⤓ 1050 m, ▲ 2940 m, 13 km
  • Depuis la fin du chemin, au-dessus du hameau des Combes (1900 m), sur la commune de Puy-Saint-André, près de Briançon.
  • Itinéraire : ↗ (⟴NW) lac des Partias ↗ (⟴W) Fond de Closis ↗ (⟴W) crête de Coste-Groselière ↗ (⟴S) Cime de la Condamine ↘ (⟴SE) Peyre du Fey → (⟴E) Col de la Trancoulette ↘ (⟴N, ⟴E) Les Combes
  • Carte IGN : 3536-OT (Serre-Chevalier Briançon)

Du haut de ses 2940m, la Cime de la Condamine est le point culminant du massif occupé par le domaine skiable de Serre-Chevalier. C'est cependant un sommet sauvage et isolé, à l'écart des remontées mécaniques. Il est difficilement visible et il ne se dévoile qu'à partir de l'alpage des Partias. Sa traversée nord-sud au départ de Puy-Saint-André constitue une randonnée d'envergure dans un relief accidenté. Le sentier est peu marqué et les pentes sont relativement raides. Ce secteur est un livre ouvert sur la géologie des Alpes dont le Briançonnais rassemble les manifestations les plus spectaculaires. Les roches d'une variété exceptionnelle témoignent des origines marines de ces montagnes. Le sommet est un belvédère unique sur la station de Puy-Saint-Vincent, le Pelvoux, les Ecrins et les Alpes du sud : la vue porte jusqu'au Mont Viso. La descente par l'arrête sud comporte quelques passages escarpés qui donnent un peu de piment à l'aventure. Le retour par le col de la Trancoulette permet d'admirer de superbes pics rocheux.

Randonnée à la cime de la Condamine

La Cime de la Condamine (au centre)

Randonnée à la cime de la Condamine : arrête sud

L'arrête sud de la Condamine

Randonnée à la cime de la Condamine : Pelvoux et Ecrins

Pelvoux et Ecrins depuis le col de la Salawa

Randonnée à la cime de la Condamine : désescalade

Désescalade de barre rocheuse à la descente

Randonnée au Mont Thabor (Cerces)

  • Situation : massif des Cerces, Vallée Etroite, près de Névache
  • Randonnée très photogénique, sauvage, belvédère dans une ambiance de haute-montagne.
  • Randonnée facile, 7 heures, ⤒⤓ 1400 m, ▲ 3178 m
  • Depuis les Granges de la Vallée Etroite (avant le refuge CAI, 1760 m), près de Bardonecchia (Italie), via le col de l'Echelle.
  • Itinéraire : → (⟴NW) pont de la fonderie ↗ (⟴NW) Col des Méandes ↗ (⟴NW) Mont Thabor ↘ Col des Méandes ↘ (⟴E) Lac du Peyron → (⟴NE) Col de la Vallée Etroite ↘ (⟴S) Lac Vert → Granges de la Vallée Etroite.
  • Carte IGN : 3535-OT (Névache Mont-Thabor)

Le Mont Thabor est un prestigieux 3000 pour randonneurs. Il est de ce fait, relativement fréquenté. Il peut s'effectuer au départ de Névache, la Vallée-Etroite, Valmeinier ou Valfréjus. Dans tous les cas, il s'agit d'une randonnée très longue au dénivelé important, loin des commodités de la civilisation. Les conditions climatiques y sont rudes. Le Mont Thabor accroche très vite les nuages : dans ce cas, la retraite peut tourner à la Berezina. La chapelle sous le sommet est toujours un lieu de vénération, mais peut servir d'abri (quelques couvertures). Le sommet offre un panorama superbe sur l'Oisans, le versant Maurienne de la Vanoise, les Cerces et le Briançonnais. Les itinéraires les plus beaux sont au sud : les pics et les lacs des Cerces font alors un écrin au tas de terre ocre qui constitue le sommet du Thabor. Le versant sud est peu accidenté (à l'exception d'une petite barre rocheuse), mais les névés peuvent ralentir la progression en début d'été. A ne pas manquer : la descente vers le lac du Peyron et sa vue imprenable sur la Pointe de l'Echelle et le Rateau d'Aussois.

Randonnée au Mont Thabor

Le Mont-Thabor, le Grand-Seru et le col de la Vallée-Etroite

Randonnée au Mont Thabor : le Grand Adret

Le Grand Adret

Randonnée au Mont Thabor : chapelle sous le sommet

Chapelle sous le sommet du Mont Thabor

Randonnée au Mont-Thabor : Cheval-Blanc et lac du Peyron

Le Mont-Thabor, le Cheval-Blanc et le lac du Peyron

Randonnée au Grand-Area (Serre-Chevalier)

  • Situation : massif des Cerces, station de Serre-Chevalier près de Briançon
  • Parcours original avec vue sur le massif des Ecrins.
  • Randonnée facile, 4 heures, ⤒⤓ 700 m, ▲ 2869 m
  • Depuis la route du Col du Granon (D234T, virage 2171 m), au-dessus de Chantemerle (Saint Chaffrey), près de Briançon.
  • Itinéraire : suivre un sentier en lacets dans le versant "est" jusqu'à l'épaule entre le Petit et le Grand-Area. Suivre l'arrête vers le nord jusqu'au sommet. Descendre en versant nord (⟴NE) vers le crêtes de Cristol. Au col entre l'arrête Nord-Est du Grand Aréa et la Crête de Cristol, descendre le vallon au sud de la Crête de Cristol (⟴E, ⟴S) jusqu'au parking.
  • Carte IGN : 3535-OT (Névache Mont-Thabor)

Le Grand-Area est un beau sommet isolé de 2869m, superbe belvédère sur l'Oisans et les Cerces. Il est relativement facile d'accès grâce à la route du Col de Granon qui réduit le dénivelé à 700 mètres. Un bon sentier exploite habilement les lignes de faiblesses du bastion, évitant barres rocheuses et gendarmes et utilisant au mieux le relief tourmenté de l'arrête. Dans la dernière partie, ce sentier traverse des pentes assez raides aux perspectives fuyantes. Dès la mi-parcours, la vue sur l'Oisans est fantastique. Du sommet, le panorama s'élargit à 360 degrés sur toutes les Alpes du sud. La descente dans les pierriers du versant nord-est est rapide mais délicate par endroits : c'est une bonne préparation à des randonnées telles que Rochebrune. Le retour au point de départ par le vallon est agréable et intéressant sur le plan géologique et botanique. Les marmottes sont en principe au rendez-vous.

Randonnée au Grand-Area

Sommet du Grand-Area

Randonnée au Grand-Area : gendarmes sous le sommet

Gendarmes sous le sommet du Grand-Area

Randonnée au Grand-Area : vue sur l'Oisans

Vue du sommet vers l'Oisans (Grande-Ruine, Meije)

Randonnée au Grand-Area : descente en versant nord-est

Descente en versant nord-est du Grand-Area

Randonnée à la brèche du pic de Rochebrune (Queyras)

  • Situation : massif du Queyras, col de l'Izoard
  • Terrain très accidenté, passages raides, ambiance haute-montagne.
  • Randonnée difficile et dangereuse (éboulis raides, blocs à escalader), 6 heures, ⤒⤓ 1000 m, ▲ 3288 m
  • Depuis le col de l'Izoard (2360 m), entre Briançon et la vallée du Queyras.
  • Itinéraire : en versant nord de la crête des Oules, ↗ (⟴E) Col des Portes ↗ (⟴E) Pic de Rochebrune. ↘ par le même itinéraire.

Le Pic de Rochebrune (ou Grand-Rochebrune) est une très belle montagne bien individualisée qui domine son secteur du haut de ses 3320 mètres. Facilement reconnaissable, son sommet très redressé parait inaccessible aux randonneurs. En réalité, un sentier raide, croulant et exposé permet d'atteindre une brèche entre les deux sommets, à 3288 mètres. La plupart des randonneurs s'y arrêtent, car pour se hisser à la pointe principale, il faut soit escalader la facette est (II-III, partiellement pitonné), soit emprunter les vires délitées et très exposées du versant nord, ce qui nécessite également quelques pas d'escalade. Dès la montée sous le col des Portes, le ton est donné : on évolue sur un terrain morainique raide et croulant. A partir du col des Portes, la pente se redresse, les éboulis deviennent plus instables et de petites barres rocheuses viennent pimenter l'ascension. Les derniers 100 mètres sous la brèche sont très raides et la chute est interdite. Prendre garde aux fréquentes chutes de pierres provoquées par les randonneurs maladroits.

Randonnée au pic de Rochebrune :l'Arpelin

L'Arpelin, près du col de l'Izoard

Randonnée au pic de Rochebrune : col des portes

Le Grand Pic de Rochebrune et le col des Portes

Randonnée au pic de Rochebrune : la brèche

Le pic de Rochebrune et la brèche

Randonnée au pic de Rochebrune : couloir final

Partie raide du couloir sous la brèche

Dernière mise à jour : 18 avril 2022


Tags: plus belles , randonnée , Hautes-Alpes , Briançon , Cerces , Queyras , vallée de la Guisane , Serre-Chevalier , Pelvoux , Ailefroide , vallée de la Clarée , Névache , Vallée étroite