Accueil www.accompagnateur.net : randos Alpes Suisse, Savoie, Hautes-alpes et Vosges, conseils matériel de randonnée, photos fleurs des Alpes
   

Conseils en matériel de ski alpin : le casque de ski à visière

 
  Etant également skieur, j'ai souhaité partager quelques expériences en matériel de ski alpin. 
 

Skiez avec un casque de ski !

  Ancien professionnel du ski, je milite pour le port du casque de ski par tous les skieurs, même sur les pistes damées.
En station, j'ai asssité à un grand nombre d'accidents graves avec blessures à la tête ou commotions cérébrales.  Les conséquences de ces accidents auraient été considérablement réduites par le port du casque.  Si en France moins d'un quart des skieurs porte un casque, en Allemagne et en Autriche, l'écrasante majorité des skieurs de tous niveaux et de tous âges porte un casque de ski.
En France, à tort, beaucoup de skieurs considèrent que le casque est uniquement utile pour les enfants débutants ou les champions, ou encore les freeriders.  Le raisonnement est souvent le suivant : " Je skie bien, je maîtrise, donc il ne peut rien m'arriver" (je ne parlerai pas ici des objections purement esthétiques que je trouve dérisoires).
Ce qu'oublient ces skieurs sans casque, c'est qu'ils ne sont pas seuls, et que le gros danger vient des collisions avec les autres skieurs, qui eux ne maîtrisent pas tous -loin de là- leur trajectoire et leur vitesse.
De plus, avec l'amélioration du matériel et les pistes parfaitement damées, totalement planes, la vitesse moyenne des skieurs s'est fortement accrue, avoisinant très souvent les 60 à 100 km/h, même pour les skieurs moyens. A cette allure, tout choc de la tête contre un rocher, un poteau, un arbre, un ski, un snowboard ou un autre skieur fait d'énormes dégâts.
En cyclomoteur ou en scooter, le casque est obligatoire, alors que les trajectoires sont encadrées par le marquage routier et les panneaux de circulation.  En ski, les notions les plus élémentaires, telle que "la priorité au skieur aval" sont ignorées de la majorité des skieurs, qui croient que la priorité à droite s'applique sur les pistes de ski ! (Mais ça, c'est un autre sujet).  Les trajectoires des skieurs et snowboarders (qui ne voient que la moitié de la piste vers laquelle ils sont tournés) sont donc anarchiques et imprévisibles, et fort logiquement, les collisions de plus en plus fréquentes et impliquant les skieurs de tous niveaux. 

J'encourage donc tous les skieurs et snowboarders, quel que soit leur niveau, à skier avec un casque.
En 2013, on peut acheter un bon casque pour 80 euros ou en louer un en station pour quelques euros (pourquoi pas un essai pour pas cher ?).  Toutefois, le choix du modèle est important : il faut trouver le bon compromis entre protection, confort, esthétique et budget.  Choisissez la bonne taille : le casque ne doit pas "serrer" la tête ni bouger.  Il doit protéger le bas de la tête sans risquer d'endommager la colonne vertébrale.
Il doit protéger les oreilles sans assourdir, les sons étant très importants pour se repérer dans l'espace.
Tester votre masque avec le casque : tous les masques ne s'adaptent pas à tous les casques.  Ou alors, optez pour un casque avec visière : voir ci-dessous.
 

Mon choix : le casque de ski à visière

  Je suis myope. J'ai longtemps skié avec un masque et des lentilles, mais ce n'est pas top : perte des lentilles par temps humide (chute de neige mouillée), déssèchement des lentilles après quelques heures de ski.  Et maintenant que ma vue de près a baissé, une fois que je porte mes lentilles, c'est la galère pour à moins d'un mètre.
Le casque à visière apporte une solution à ce problème, à conditions toutefois d'avoir des petites montures peu proéminentes.  Quand il neige ou par grande vitesse, il faut cependant caler le casque en avant pour que le bas de la visière soit en contact avec le visage et incliner légèrement la tête vers le bas.
Globalement, je suis satisfait de ma combinaison "petites lunettes" et "casque de ski à visière", c'est un bon compromis à la fois pour le ski, le télésiège et les pauses,  car c'est facile de remonter la visière et si nécessaire, de changer de lunettes.
Je recommande librement et bénévolement le casque de ski à visière modèle Cosmos de la marque Cairn, car il est confortable et pratique.  Deux visières sont fournies avec le casque de ski : une pour le temps couvert ou le ski nocturne, l'autre pour le temps ensoleillé.  La permutation des deux visières est simple et rapide.  Le casque de ski est pourvu de bouches de ventilation dont on peut régler le débit avec le petit ergot situé au sommet du casque.
Le casque Cosmos de la marque Cairn est en vente à Sport-2000 Sélestat et par correspondance sur intersport.fr. 

casque de ski alpin à visière Cosmos Cairn
 
Voir sur YouTube la vidéo de promotion de l'utilisation du casque en ski et du casque Cosmos Cairn :